Tag Archives: suisse

Comme souvent le Peuple Suisse fait preuve de clairvoyance !

Le 9 février 2014 le Peuple Suisse a refusé, par une très courte majorité, l’immigration sauvage sur son territoire. Sur le coup, le pays a été mis au banc de l’Europe par nos grands esprits. Il était inadmissible de refuser l’entrée de résidents européens en Helvétie !

Hélas aujourd’hui on constate que cette notion de résident européen n’a plus aucun sens puisque les frontières externes de l’espace Schengen explosent. L’accord sur la libre circulation est mort ! Même la chancelière Merkel impose désormais un contrôle à ses frontières après avoir durant quelques jours ouvert les bras à qui souhaitait venir chez elle, pour compenser le déficit démographique de son pays.

L’hystérie collective de politiciens irresponsables, relayée par des media éternels donneurs de leçons, est tarie. Il est temps qu’une nouvelle Europe politique se créée avec une défense et une diplomatie commune et cohérente. Cette Europe là ne rassemblera ps les 28 mais uniquement les pays qui souhaitent partager une identité capable de rayonner à l’échelle mondiale. Les autres se limiteront à des accords commerciaux mais ne croqueront plus aux subsides d’une communauté trop généreuse.

C’est l’Europe de Jean-Claude Junker qui s’impose désormais ! En 1992 les Suisses l’avaient déjà compris en refusant d’adhérer au maelstrom actuel, lequel laisse la part trop belle aux technocrates et politiciens à courte vue, obsédés par leur réélection. L’Union actuelle fait le lit du repli et de la décadence qu’inspire le FN.

Il devient urgent qu’une émanation de cette future Europe négocie avec Poutine, un Iran redevenu fréquentable, et les principaux États Sunnites une redistribution des cartes en Syrie, en Libye, en Irak ou en Afghanistan et demain peut-être en Palestine. Peu importe le régime pourvu qu’il respecte la vie humaine des innocents. Depuis le Vietnam, les Américains ont hélas montré leurs limites en matière de clairvoyance géostratégique. Les Chinois ne semblent peut être pas être encore dans le jeu.

Désormais la Suisse peut raisonnablement défendre ses principes et participer à la construction d’une autre Union Européenne, démocratique, entre partenaires responsables!