Category Archives: Europe

Vers la fin des Etats Nations ?

La tentative de recherche d’indépendance de la Catalogne réussira-t-elle ? Pas sur à court terme et pourtant elle initie une lame de fond qui recomposera l’Europe de demain.

Voici ce que j’ai écrit en 2013 dans mon livre “Désir d’Europe ” ;

“Le concept d’Etat Nation associe un mécanisme politique à une communauté d’individus qui se considèrent réunis par des données identitaires communes, notamment la langue. La nation européenne n’existe pas. Cette idée a été dévoyée au XXème siècle par des discours d’extrême-droite justifiant par exemple l’alliance entre fascistes italiens et nazis allemands.  L’Europe n’est pas un socle culturel, c’est une organisation adaptée au monde du moment. Dans un contexte international multipolaire, où l’anglais est incontournable, où les races se mélangent, les organisations politiques efficaces transcenderont le concept de nation. Mais comme tout n’est qu’impermanence, il faudra peut-être imaginer d’autres modèles dans quelques générations…[1]

 En revanche l’Etat européen peut parfaitement fédérer plusieurs nations, elles-mêmes édictées ou non en organisations politico-administratives.

Il existe 2 grands Etats Nations en Europe, l’Allemagne et la France. L’Etat Allemand s’est construit assez rapidement sous l’impulsion de Bismarck pour renforcer une puissance économique et militaire de plusieurs « länder » qui parlaient la même langue. La nation allemande préexistait implicitement. L’Etat Français s’est constitué plus lentement pour les mêmes raisons militaires et économiques, puis a forgé la nation française, sous l’emprise de pouvoirs forts (Philippe le Bel, Louis XI, Louis XIV, la Révolution, l’Empire).

 La Belgique et le Royaume-Uni ne sont pas des Etats Nations au sens où on l’entend habituellement. On peut même se poser la question pour l’Espagne et l’Italie. Ce n’est pas un problème pour l’union européenne. En Suisse, les cantons de Fribourg, de Berne ou du Valais sont des Etats composés de différentes communautés culturelles et religieuses.

 Enfin il existe des Nations dépourvues de statut politique souverain. C’est par exemple le cas de la Catalogne, du Pays basque, de la Flandre ou de l’Ecosse[4].

 S’il doit désormais s’habituer à vivre dans une organisation politique supranationale, l’individu recherchera une communauté plus proche de ses gênes afin de conserver des repères. Soyons quelques instants iconoclastes ! Pourquoi ne pas s’inspirer de cette carte des nations régionales pour un redécoupage plus moderne et plus stable de l’Europe politique au niveau inférieur de l’Union ? On éviterait peut-être bien des chamailleries en Corse, en Ecosse ou en Belgique. Il existe déjà aujourd’hui le concept d’Euro région, entité transfrontalière dont les compétences se limitent à celles des collectivités locales qui la composent. On en dénombre une soixantaine. L’Europe du XXIème siècle ne demande qu’à se recomposer.”

L’Europe n’interviendra pas dans la volonté d’émancipation des Euro-régions car il s’agirait dûne déstabilisation profonde du statut quo. Et pourtant c’est le sens inexorable du vent!

 

 

 

Good game !

Merci M Kessler pour vos propos de ce vendredi matin sur BFM Business. Vous traitez de décérébrés ceux qui étaient et demeurent favorables au Brexit. En fat ce sont soit des populistes inconscients soit des Européens convaincus ! On peut s’interroger sur qui fait partie du troupeau de gnous…

 Maintenant la construction d’une nouvelle Europe est possible avec ceux qui le voudront… mais il n’y a pas de temps à perdre. Espérons que les media  le comprendront enfin… C’est de Gaulle qui doit sourire de là où il est…

 Au-delà du résultat, cette dernière nuit a notamment démontré l’incompétence des sondages « sortie des urnes », en particulier des organismes proches du lobby de la Finance (Goldman et autres JP Morgan), mais aussi du système de dépouillement britannique à l’heure d’Internet ! A 1h du matin le Bremain avait gagné !

 Certains se réveillent avec la migraine ou la peur au ventre. Ils n’ont peut-être pas compris que le monde du 21eme siècle est régi par la théorie du chaos, monde dans lequel le concept de résilience est essentiel. Qu’en pense M Martinez ? Les Français téléguidés par Marine LePen vont peut-être réaliser ce que signifie une sortie de l’UE…. Ouf il était temps!

 

Mail à JC Junker

A . ‘president.juncker@ec.europa.eu’

le 17 juin 2016 (voir réponse reçue le 23 juin en fin de message  – au moins nos fonctionnaires européens sont courtois à défaut d’être prolixes !)

Bonjour M le Président

 Originaire de France j’ai obtenu récemment la nationalité Helvétique, ayant vécu plusieurs années dans ce pays et parce que je n’adhère plus au fonctionnement de la société Française, en dépit d’un attachement profond à mes racines.

 Européen convaincu, j’ai commis en 2014 un livre intitulé « Désir d’Europe » qui prône la création d’une autre Union plus démocratique inspirée du modèle politique Suisse, un  exemple pour administrer une communauté multiculturelle! 

Ce livre est à contre-courant de nombreuses opinions mais il est temps de trouver un projet mobilisateur pour des populations désinformées sur le monde qui est désormais le nôtre.

A quelques jours du référendum au UK , je tenais à vous faire part de l’impérieuse nécessité d’endiguer cette fuite vers un repli qui condamnerait la vie de nos enfants face aux menaces des autres grands pôles politico-économiques mondiaux. Il est temps d’imaginer une Europe qui dépasse celle des technocrates rejetée par l’opinion.

Je suis à votre disposition pour vous aider à imaginer cette nouvelle Europe capable de redynamiser nos économies en consolidant le principal acquis de cette formidable aventure : la Paix.

Bien cordialement.

Réponse :

Le malaise Europeen – notre réf. Ares(2016)2862675

Monsieur,
J’accuse bonne réception de votre courrier du 17 juin 2016 au Président de la Commission européenne, Monsieur Jean-Claude Juncker. 
Veuillez agréer, Monsieur, mes sincères salutations.

Henning KLAUS
Chef d’Unité   Commission européenne Secrétariat Général Unité B.2 “Affaires Institutionnelles” BERL 5/332 B-1049 Brussels/Belgium +32 2 29 94310 – SG-UNITE-B2@ec.europa.eu

 

 

 

 

Pourquoi faut-il souhaiter le Brexit ?

Marine Le Pen, Mélanchon, Putin et quelques autres souhaitent la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne! Faut-il suivre ces remarquables visionnaires ? Pour une fois oui ! Mais pas pour les mêmes motifs.

Si l’on veut construire une Europe politique forte, nous devrons hélas oublier nos amis Britanniques, lesquels depuis tant d’années font leur possible pour profiter des atouts de l’Union sans  participer à sa construction.

Obama prône le maintien des Anglais au sein de l’UE parce qu’il sait parfaitement que la faiblesse des Européens, entretenue par ses alliés Britanniques, participe au maintien de l’hégémonie américaine sur la façade Atlantique.

Les théories de conduite du changement prônent que l’on doit ignorer les opposants à un projet pour se consacrer à ses alliés. Donc si l’on souhaite construire la première puissance économique mondiale et impulser une nouvelle dynamique de croissance pour endiguer le chômage , les Anglais doivent impérativement sortir!

Quiconque aujourd’hui est opposé au Brexit est opposé à la construction d’une Europe politique démocratique , seule issue pour retrouver la dynamique économique  que nous espérons, au côté de nos amis Allemands, Italiens, Espagnols, Polonais…

Messieurs les Anglais vous en avez trop profité et comme on dit  chez vous à la fin du match  “Good Game”!

De la démocratie en France

Le système démocratique Français agonise ! Il n’y a plus aucun affect entre l’Etat et le Peuple ! La 5eme République avoue ses limites. Lorsqu’ils instauraient une pseudo monarchie constitutionnelle, ses pères fondateurs croyaient en une élite guidée par les intérêts de l’Etat. Hélas les édiles d’aujourd’hui pensent davantage à leur réélection qu’au sort de leur électeurs.

Les bavardages autour de la perte de nationalité ou de la loi dite “Travail” démontrent que la France est devenue ingouvernable par des méthodes “douces”. Peut-on supporter qu’une bande de gamins hurlent dans la rue sur un sujet dont ils ignorent tout ? Combien de temps laissera-t-on une minorité de bolchéviques attardés bloquer le pays à leur guise ?

Il est temps de mettre un terme à cette chienlit que De Gaulle a su un temps maîtriser mais qui s’est aujourd’hui métastasée du fait d’une classe politique  inconsistante.

Les Français ont besoin d’Institutions fortes  au sein d’une Europe politique puissante, capable de les défendre face à la mondialisation. Une France repliée sur elle-même serait vite aux abois face à la Chine, au monde anglo-saxon, et demain l’Inde ou la Russie.

J’appelle à la création  d’un Front Européen qui saura faire respecter nos frontières, développer une économie puissante, mutualiser les forces de lutte anti-terroriste, affirmer une défense et une diplomatie commune, bref assurer le rayonnement des Européens et en particulier des Français.

Pour l’avoir récemment constaté à Toulouse, la communauté Airbus illustre parfaitement ce modèle du futur: faire coopérer des Français, Allemands, Espagnols… pour le succès de tous.

Mettons au placard le clivage franco-franchouillard gauche-droite pour laisser le choix entre le repli ou un extraordinaire projet européen seul capable de défendre notre civilisation.

 

 

Silence assourdissant des media Français à propos de la CSG!

La Cour de justice Européenne vient de rendre publique une décision obligeant l’Etat Français à  dispenser les non résidents du paiement de la CSG/CRDS , contrairement à une loi avec effet rétroactif votée en 2012,sous l’impulsion du Gouvernement de François Hollande.

Cet impôt est en fait une “contribution” à l’équilibre d’un système de protection sociale dont les non résidents ne bénéficient pas. Et pourtant on les forçait à financer le déficit de la Sécu!

Il était temps de rendre justice! Mais il est curieux d’observer le silence des media sur le sujet….

Les copains et les coquins !

La Commission Européenne de M Junker accorde un sursis à la France. Deux ans supplémentaires pour respecter les Accords de Maastricht! Cela nous mène aux Élections Présidentielles. Inutile de dire que cet “engagement” sera bien le dernier souci des candidats, lesquels préfèreront lâcher davantage de lest sur les recettes fiscales ou les dépenses publiques pour assouvir leur soif de “pouvoir”.

Encore une fois La Fontaine avait bien raison: “selon que vous serez puissant ou misérable…”. C’est ce que doivent se dire les Portugais ou les Espagnols qui tentent avec difficultés de respecter les traités qu’ils ont signé. Grâce leur en soit rendue!

Consciemment ou non, les décisions de la Commission de M. Junker  éloigne un peu plus la Suisse de son adhésion à l’Union Européenne et font le lit de l’UDC, alors que l’Europe a tant besoin de l’expérience helvétique! Avec raison les Suisses ne voudront jamais rejoindre cette Europe des petits copains qui dispensent les ergoteurs de respecter les règles du jeu.

Par sa faiblesse , l’Union Européenne se condamne à mort!