Quelle démocratie possible avec une classe politique médiocre ?

Angleterre : Jeremy Corbin vient d’être désavoué par les MP travaillistes après que Cameron ait conduit son pays  dans l’abime pour des motifs de basse politique. Que dire de la France où l’on nous ressert les mêmes depuis 30 ans, lesquels ont constamment échoué au cours de leurs mandats. L’Espagne ne parvient pas à se trouver un gouvernement crédible et la Grèce s’est abandonnée au populisme. Les Etats-Unis sont sur le point de mettre Donald Trump au pouvoir. L’Allemagne résiste encore un peu mais pour combien de temps ?

Il est permis de s’interroger sur l’avenir des systèmes soi-disant démocratiques qui laissent des électeurs aveugles  choisir  des impasses seulement par mécontentement et en ignorant tout du monde actuel, du fait de media inconsistants. Ces démocraties là sont condamnées!

Le seul modèle possible est celui imaginé au fil des siècles par  la Suisse qui ne brille pas par le niveau de sa classe politique mais qui a su la mettre sous contrôle par des contre pouvoirs efficaces.

Le pays choisit un gouvernement réunissant des représentants des 3 ou 4 principaux partis, ce qui permet de garantir la meilleure représentation possible du peuple. Mais ses  Ministres, individuellement désignés par le Parlement, sont  sous contrôle permanent de ce Parlement bicaméral, représentatif de la démographie et de la répartition géographique de la population, sans compter le dernier recours que constitue le référendum populaire.

Quelques expériences récentes montrent toutefois  que cette procédure référendaire devrait être utilisée à bon escient, c’est-à-dire limitée à  des sujets n’exigeant pas  une forte expertise technique susceptible d’engager un avenir risqué.

Voilà peut-être one voie susceptible d’éviter le chaos auquel conduit le populisme, chaos qui ne pourra déboucher que sur la dictature ! Il serait temps que les tribunes BFM, C dans l’air et autres relayent enfin de nouvelles idées, avec de nouveaux intervenants!

Good game !

Merci M Kessler pour vos propos de ce vendredi matin sur BFM Business. Vous traitez de décérébrés ceux qui étaient et demeurent favorables au Brexit. En fat ce sont soit des populistes inconscients soit des Européens convaincus ! On peut s’interroger sur qui fait partie du troupeau de gnous…

 Maintenant la construction d’une nouvelle Europe est possible avec ceux qui le voudront… mais il n’y a pas de temps à perdre. Espérons que les media  le comprendront enfin… C’est de Gaulle qui doit sourire de là où il est…

 Au-delà du résultat, cette dernière nuit a notamment démontré l’incompétence des sondages « sortie des urnes », en particulier des organismes proches du lobby de la Finance (Goldman et autres JP Morgan), mais aussi du système de dépouillement britannique à l’heure d’Internet ! A 1h du matin le Bremain avait gagné !

 Certains se réveillent avec la migraine ou la peur au ventre. Ils n’ont peut-être pas compris que le monde du 21eme siècle est régi par la théorie du chaos, monde dans lequel le concept de résilience est essentiel. Qu’en pense M Martinez ? Les Français téléguidés par Marine LePen vont peut-être réaliser ce que signifie une sortie de l’UE…. Ouf il était temps!

 

Mail à JC Junker

A . ‘president.juncker@ec.europa.eu’

le 17 juin 2016 (voir réponse reçue le 23 juin en fin de message  – au moins nos fonctionnaires européens sont courtois à défaut d’être prolixes !)

Bonjour M le Président

 Originaire de France j’ai obtenu récemment la nationalité Helvétique, ayant vécu plusieurs années dans ce pays et parce que je n’adhère plus au fonctionnement de la société Française, en dépit d’un attachement profond à mes racines.

 Européen convaincu, j’ai commis en 2014 un livre intitulé « Désir d’Europe » qui prône la création d’une autre Union plus démocratique inspirée du modèle politique Suisse, un  exemple pour administrer une communauté multiculturelle! 

Ce livre est à contre-courant de nombreuses opinions mais il est temps de trouver un projet mobilisateur pour des populations désinformées sur le monde qui est désormais le nôtre.

A quelques jours du référendum au UK , je tenais à vous faire part de l’impérieuse nécessité d’endiguer cette fuite vers un repli qui condamnerait la vie de nos enfants face aux menaces des autres grands pôles politico-économiques mondiaux. Il est temps d’imaginer une Europe qui dépasse celle des technocrates rejetée par l’opinion.

Je suis à votre disposition pour vous aider à imaginer cette nouvelle Europe capable de redynamiser nos économies en consolidant le principal acquis de cette formidable aventure : la Paix.

Bien cordialement.

Réponse :

Le malaise Europeen – notre réf. Ares(2016)2862675

Monsieur,
J’accuse bonne réception de votre courrier du 17 juin 2016 au Président de la Commission européenne, Monsieur Jean-Claude Juncker. 
Veuillez agréer, Monsieur, mes sincères salutations.

Henning KLAUS
Chef d’Unité   Commission européenne Secrétariat Général Unité B.2 “Affaires Institutionnelles” BERL 5/332 B-1049 Brussels/Belgium +32 2 29 94310 – SG-UNITE-B2@ec.europa.eu