Quelle différence entre un Chef d’entreprise et un “responsable” politique français !

Le 23 septembre dernier, Martin Winterkorn annonçait sa démission de P-DG du groupe Volswagen suite à la révélation d’une manipulation par le constructeur automobile des données d’émission de gaz polluants des véhicules diesel du Groupe. M. Winterkorn, 68 ans et depuis 2007 à la tête de Volkswagen, affirmait ne s’être rendu coupable d’« aucun manquement », mais préférait « prendre la responsabilité » du scandale.

En ce mardi 16 Février 2016, Nicolas Sarkozy est convoqué devant ses juges dans le cadre de l’enquête sur les fausses factures Bygmalion. Il se serait agi de dissimuler une explosion du plafond légal des dépenses pour sa campagne présidentielle 2012. M. Sarkozy clame son innocence à qui veut l’entendre, affirmant qu’il n’était pas au courant de la gestion de ses comptes de campagne, et préférant laisser à d’autres la responsabilité de porter le chapeau!
Voilà bien 2 visions sensiblement différentes d’un comportement de Chef!
Bien évidemment les media Français se contentent d’affirmer que l’ancien Président ne saurait être soupçonné de quoi que ce soit, du moins pour l’instant, même en cas de mise en examen. C’est ce que nous rappelait Mme Elkrief sur BFM TV le 16 au soir. Le lendemain, après l’annonce de la misse en examen, et tout au long de l’émission C dans l’air, la mine attristée de Mme Catherine Nay faisait peine.
A l’heure du scandale Aurier, les media seraient peut-être mieux inspirés de véhiculer quelques valeurs, en particulier celle de savoir assumer ses responsabilités.
Encore une pièce à ajouter au dossier de la collusion entre journalistes et politiques en France ! CQFD.