Sortons la tête du sable sur les media !

Le 26 mars matin, durant Good Morning Business (BFM Business), un “expert” de Stéphane Soumier (en l’occurrence M. Jean-Charles Simon) proclame que la hausse continue du chômage en France est due à “la crise”! Quel entêtement ! Encore de la désinformation ! Encore une illustration de la Pensée Unique à la française.

Rappelons à M Soumier les principales causes du chômage :
– emploi des jeunes : plus d’apprentissage, adapter les cycles de formation aux attentes du marché, encourager les entreprises à embaucher les jeunes et les rémunérer dignement au lieu de les exploiter derrière des pseudo conventions de stage…
– emploi des seniors : revoir le modèle de travail des seniors (temps partiel, baisse du salaire de base comme au Japon, réduction des charges sociales…) ; la vie professionnelle devrait comprendre 3 phases : j’apprends, je “performe”, je transmets !
– pour les autres : améliorer l’employabilité par une formation continue efficace, encourager l’auto-entreprise (la “vraie”), libérer le marché du travail (couts du licenciement), changer le modèle économique des systèmes de protection sociale pour alléger le cout du travail (exemple : assurance maladie personnelle).

Si les journalistes des media français ont davantage de tics verbaux (l’Ecole de journalisme devrait leur apprendre à éviter de dire “hein” à tout instant), ils ne progressent pas en lucidité économique. C’est à se demander s’ils sont formés pour celà?

Désinformation quand tu nous tiens!

Ce matin, sur BFM business, Marc Fiorentino a proclamé que dans la société du 21eme siècle il n’y aurait plus de travail pour tout le monde ! Il est affligeant de laisser ces « experts » transmettre sur les ondes de tels messages. Rien de tel pour la déprime!

M Fiorentino,  peut-être devriez-vous plutôt dire qu’il y aura du travail à condition de le vouloir… mais du travail concernant des activités différentes et dans un contexte nouveau. Je vous invite à lire « Désir d’Europe » pour ce qui concerne les activités d’avenir. Quand au contexte, écoutez le discours de Jacques Attali selon lequel il appartiendra à l’individu de se créer son propre travail. Le statut de salarié continuera à régresser comme nous l’avions annoncé en 2006 dans un autre livre « Désir d’emploi ».

Il serait bien utile que les media (en particulier BFM Business) véhiculent les bons messages et préparent leurs auditeurs à ce nouveau monde, avec une mise en perspective optimiste. Peut-être que les journalistes devraient se former à la conduite du changement….