Silence assourdissant des media Français à propos de la CSG!

La Cour de justice Européenne vient de rendre publique une décision obligeant l’Etat Français à  dispenser les non résidents du paiement de la CSG/CRDS , contrairement à une loi avec effet rétroactif votée en 2012,sous l’impulsion du Gouvernement de François Hollande.

Cet impôt est en fait une “contribution” à l’équilibre d’un système de protection sociale dont les non résidents ne bénéficient pas. Et pourtant on les forçait à financer le déficit de la Sécu!

Il était temps de rendre justice! Mais il est curieux d’observer le silence des media sur le sujet….

Les copains et les coquins !

La Commission Européenne de M Junker accorde un sursis à la France. Deux ans supplémentaires pour respecter les Accords de Maastricht! Cela nous mène aux Élections Présidentielles. Inutile de dire que cet “engagement” sera bien le dernier souci des candidats, lesquels préfèreront lâcher davantage de lest sur les recettes fiscales ou les dépenses publiques pour assouvir leur soif de “pouvoir”.

Encore une fois La Fontaine avait bien raison: “selon que vous serez puissant ou misérable…”. C’est ce que doivent se dire les Portugais ou les Espagnols qui tentent avec difficultés de respecter les traités qu’ils ont signé. Grâce leur en soit rendue!

Consciemment ou non, les décisions de la Commission de M. Junker  éloigne un peu plus la Suisse de son adhésion à l’Union Européenne et font le lit de l’UDC, alors que l’Europe a tant besoin de l’expérience helvétique! Avec raison les Suisses ne voudront jamais rejoindre cette Europe des petits copains qui dispensent les ergoteurs de respecter les règles du jeu.

Par sa faiblesse , l’Union Européenne se condamne à mort!

Entendu sur BFM Business le 24 février

Pauvres collectivités locales ! Elles ont souscrit des emprunts indexés sur le Franc Suisse ! Voilà de brillants gestionnaires des fonds publics ! En 50 ans le CHF s’est revalorisé dans un facteur 6 par rapport à la monnaie utilisée en France (le Franc puis l’Euro !). Alors on appelle l’Etat qui leur accorde plus d’un milliard pour les aider à payer leurs intérêts ! Entre bons gestionnaires de l’argent des autres, il faut bien s’entraider… On ferait mieux de réduire le nombre de ces collectivités locales  qui hébergent tant d’incompétence!

Et ce matin, M Stephane Soumier invite sur BFM Business un autre brillant gestionnaire qui veut attaquer on ne sait qui devant la Cour de Justice Européenne, parce que certains hôpitaux français auraient eux aussi souscrit des emprunts indexés sur le CHF! Et là encore, on relaye sur les ondes la même musique “Allo Etat bobo!” Incompétence quand tu nous tiens…

Et le journaliste de conclure benoîtement  son émission en s’étonnant que l’exode français se poursuive! Mais qui a envie de continuer à se faire arnaquer comme celà ? Les Français investissent à Londres et… ailleurs! Ouvrez vos yeux, cher Monsieur Soumier. D’ici quelques années seuls resteront en France les chômeurs, les politiques, les fonctionnaires, les retraités et… les journalistes!

Comment la Suisse peut-elle sortir de l’impasse ?

Le vote du 9 février 2014 place le pays face à un problème Cornélien: comment respecter le choix du peuple souverain tout en préservant une économie très intégrée à l’Union Européenne et déjà fortement fragilisée par le taux de change du Franc ?

En 2014, les exportations suisses se sont élevées à  208 milliards de francs contre 170 milliards d’importations. Pour la même année la Suisse a exporté 113 milliards à destination de l’UE mais importé 130 milliards ! 20.000 camions franchissent chaque jour la frontière suisse ! Ce n’est pas négligeable pour l’économie nationale. On peut évidemment songer à de nouveaux marchés, passer des accords de coopération avec la Chine, mais ceci ne compensera pas cela avant une décennie. A plus court terme, il s’agit de notamment protéger la recherche et la formation supérieure qui contribuent à l’avantage concurrentiel du pays.

Le respect “à la lettre” du vote conduira inexorablement à l’abandon de l’Accord sur la Libre Circulation des Personnes (ALCP) entrainant, dans la foulée, la résiliation de l’ensemble des Accords économiques Bilatéraux d’ici 2 ans, donc une mise en péril de l’économie du pays. Nombreux sont ceux qui préfèreraient éviter cela mais quel Conseiller Fédéral prendra le risque de violer une décision du Peuple?

Eveline Widmer Schlumpf prône un nouveau vote pour une nouvelle politique de l’immigration, distinguant les pays appartenant ou non à l’UE, mais avec le risque d’enfoncer le clou définitivement. Le peuple Suisse se déjugera-t-il pour céder aux oukases d’une Europe en crise ? Rien n’est moins sur !

Il est peut-être temps d’imaginer un nouveau cadre de négociation gagnant-gagnant.

Dans une économie mondialisée, l’Europe semble désormais constituer la seule alternative crédible face aux courants populistes du repli. Mais si elle ne parvient pas à endiguer cette menace au-delà de la Grèce, elle risque d’imploser pour le bonheur d’autres grands pôles militaro-économiques. C’est le cas aujourd’hui avec la Russie. On peut craindre aussi qu’après avoir maitrisé les marchés d’Asie centrale ou d’Afrique, la Chine s’occupe de l’Europe où la Suisse sera vraisemblablement une cible privilégiée.

Dans le contexte de tension actuelle, un premier scénario pourrait consister à gagner du temps, à laisser pourrir la situation, avec l’espoir qu’avant 2020 une Union affaiblie par plusieurs victoires populistes ne soit plus en mesure d’imposer quoi que ce soit. Nous pourrons alors nous féliciter d’avoir perdu 70 ans ensemble, en ayant respecté l’article 121A. Nos enfants apprécieront…

Une autre option consisterait à relancer le processus d’adhésion à l’Union sous certaines conditions, inversant ainsi la responsabilité du désaccord. Ce serait une victoire pour l’Europe que de rallier la Suisse, laquelle pourrait apporter beaucoup à un projet d’union politique. Son Histoire démontre qu’il est possible de réussir son cadre  de vie dans une société multiculturelle.

La diplomatie helvétique ne pourrait-elle proposer d’aider l’Union à imaginer un plan d’action plus enthousiasmant pour les peuples, où il ne serait plus nécessaire d’émigrer pour survivre ? La BNS, dont les coffres regorgent d’Euros, ne pourrait-elle participer, aux cotés de la BCE, au financement d’un tel projet, démontrant ainsi une nouvelle solidarité de la Suisse avec ses voisins ?

Une telle démarche pourrait  respecter la décision du 9 février, si l’on assortit cette aide d’une suspension provisoire et exceptionnelle de l’ALCP pour la Suisse, jusqu’à une adhésion définitive.  Un investissement qui garantirait la continuité pour une économie helvétique encore florissante! Tout le monde sortirait gagnant d’un tel accord et l’Europe s’inscrirait enfin dans un Futur mobilisateur pour tous.

Vers un redécoupage de la classe politique en France !

Les sempiternelles querelles gauche-droite ont vécu! Paix à leurs cendres! Que de belles soirées télévisées durant 50 ans ! Aujourd’hui, il semble qu’une page se tourne et là aussi il va falloir accepter le changement ! Le choix qui s’offre à l’électeur n’est plus entre “l’assistanat” ou “le chacun pour soi” mais entre “l’ouverture au monde au sein de l’Europe” et “le repli”.

On trouvera dans chaque camp des individus de gauche et de droite !

Les principaux chantres du repli se nomment Mélanchon et Le Pen, mais on peut aussi y trouver bien des UMP, des communistes ou des socialistes “bon teint”. La future alliance qui permettra au FN de prendre le pouvoir est là et ne nous leurrons pas, elle peut gagner car il y a dans ce camp des “leaders charismatiques”!

En face, c’est le gouffre le plus abyssal ! Qui peut encore croire en MM. Sarkozy ou Hollande ? Qui suivra François Beyrou, lequel a pourtant souvent raison sur le fond ? Qui osera suivre Alain Juppé (pourtant le meilleur de tous lorsqu’il n’enfile pas ses bottes) , ou le bon François Fillon, sans oublier notre Ségolène que le monde entier nous envie ? (Géniale la dernière trouvaille sur la limitation des envois de mails pour protéger le climat !).

Le système politico-mediatique a fait taire Denis Payre ! Il nous reste un petit espoir en la personne de… Jacques Attali, le seul visionnaire réaliste dans le m… ambiant ! Mais il lui manque un nouveau Mitterrand pour mieux relayer ses excellentes idées auprès de l’électeur de base.

Le risquez majeur est là! Il manque un Lincoln ou un Jefferson pour guider la construction d’une Europe forte où la France pourrait enfin sortir de sa torpeur ! Par défaut, le pire semble chaque jour un peu plus probable!

 

 

Pourquoi je ne suis pas “Charlie” !

Voici déjà un mois que ce drame est arrivé dans la salle de rédaction de Charlie Hebdo et bien que ne partageant pas les idées véhiculées par le journal, je compatis sincèrement à la douleur des proches des victimes d’une telle agression.

Et pourtant ceci risque de n’être qu’un “hors d’oeuvre” face à ce qui attend la France de Hollande. Il ne faut pas être surpris que certains nous renvoient la monnaie suite à nos glorieuses opérations militaires : Lybie ( au passage, quel beau résultat M Sarkosy ! ) Mali, Afghanistan, Syrie…. La guerre est déclarée à la France et les arsenaux sont bien approvisionnés sur le territoire en dépit de quelques rafles!

Dans ce contexte pourquoi ne pas avoir adhéré à l’hystérie collective du 11 janvier, si bien orchestrée par la caste politico-médiatique. Voici 3 raisons :

1. s’il est insupportable de voir que l’on assassine froidement des individus en raison de leur activité professionnelle, ceci est vrai pour toutes les professions ! que l’on soit écrivain, journaliste ou trader! Fait-on un tel vacarme lorsque on assassine des Ingénieurs français en Afrique ?

2. on dénombre en France 1 million de jeunes totalement déconnectés de toute structure sociale ! il ne faut pas être surpris lorsque ceux-ci sont manipulés par des discours qui leur donnent une raison d’exister ! Voilà plus de 8 ans que je dénonce le comportement de la France à l’égard de sa jeunesse (Désir d’emploi, écrit avec T Delarbre) . Il n’y a que les media et les politiques qui jouent les vierges effarouchées face à ce drame !

3. la gouaille Voltairienne est un “mal Français”; “la sotte vanité nous est particulière” disait déjà La Fontaine ! Mais tout le monde n’a pas la même façon de voir les choses ! Nous devrions peut-être apprendre à mieux vivre le multiculturalisme, au sein de sociétés qui seront de plus en plus “métissées”, résultat de la mondialisation, du progrès technique, d’Internet… Attendons des immigrés de ne pas sombrer dans le communautarisme et en échange, respectons les valeurs des autres même si nous ne les partageons pas !!

La liberté de chacun, fût-elle liberté d’expression, s’arrête là où commence celle d’autrui.  Mais dans la “France Big Brother” que dépeint Laurent Obertone, seuls quelques caciques de la politique, du journalisme ou du “show biz” sont habilités à décider du bien et du mal. Pour encore combien de temps??