Media français : trop, c’est trop!

tintin   Suite aux résultats des dernières élections européennes, j’ai adressé un mail (surement un peu trop emporté sous le coup de l’émotion) à tous ceux qui, dans mon carnet d’adresses, étaient de près ou de loin connectés au monde des media. Je dénonçais les messages qui avaient été relayés sur les ondes ou dans les publications à propos de l’Europe pour aboutir aux résultats que l’on sait : 1/3 des élus envoyés à Bruxelles font partie du FN!

Aujourd’hui on ne peut que dénoncer 2 points d’actualité récente:

Peut-on interviewer sur BFM TV une personne qui pérore sur la technique “video” de ceux qui vont égorger un de nos concitoyens ! Un peu de décence svp!!

Quelle tristesse d’entendre sur BFM Business que les enjeux pour redresser la France concernent… la suppression de 2 jours fériés. On croit rêver ! Le petit livre jaune du MEDEF prouve que la France est incapable de se ressaisir par des voies classiques.

Il est urgent, Mesdames et Messieurs les journalistes, de relayer enfin des mesures capable de sauver le pays d’une très grave crise sociale qui s’annonce. Permettez-moi de vous en proposer quelques-unes (développées dans “Désir d’emploi” et “Désir d’Europe”, 2 livres que vous auriez peut-être pu lire…):

révision du Code du Travail pour faciliter l’embauche, notamment au sein des PME;

– remise à plat des systèmes de protection sociale en s’inspirant du modèle suisse qui conduirait à une baisse de l’impôt pour tous;

– mise en œuvre d’un programme politique pour une Europe plus forte, conduisant notamment à mutualiser des dépenses relevant de la Défense ou de la diplomatie;

réduction drastique des charges imposées aux entreprises mais aussi des innombrables subventions qui plombent le budget de l’Etat, dont le CIR et le désormais célèbre CICE;

-en contrepartie de la réduction des charges, augmentation des salaires pour redynamiser la consommation;

reconfiguration de l’Etat et de son millefeuille administratif, réduction de 20% du train de vie des Institutions publiques, baisse progressive du nombre de fonctionnaires en fonction des départs en retraite

remise à plat de la formation initiale par le développement de l’apprentissage et de la formation continue (un vrai gaspillage des deniers des entreprises depuis des années); l’avenir est aux emplois à forte valeur ajoutée ou aux emplois de proximité

Nous ne pouvons plus nous laisser endormir. C’est pourquoi j’appelle à une grève de l’écoute des grands messes TV du 20h. L’efficacité dans la non violence! Alors, sous la pression de l’audimat, on laissera peut-être s’exprimer ceux qui sont porteurs d’idées nouvelles…

Il est temps de mettre au placard ceux qui ont conduit trop de Français à la misère !  Une grande majorité, encore trop silencieuse, en est désormais convaincue!